Reportage photo du 1er juillet 2019

Reportage photo du 1er juillet 2019 1

La plaque de La Maison des Solidarités est toujours à l’entrée, visible depuis la rue Paul Lorillon.

Elle conserve sa fonction de leurre : tromper le plus longtemps possible des habitants d’Ecouen qui s’imaginent que tous ces travaux vont améliorer encore leur belle Maison des Solidarités qui accueillera à nouveau gratuitement tous les publics dans les agrandissements de la verrière et sur le pavement de la terrasse.

En réalité le bâtiment a été sorti du patrimoine public, il est promis à un exploitant privé qui apparaît dès l’étude du besoin et qui y a participé : C’EST ILLEGAL !
Les travaux auront coûté à la fin plus de 3 millions d’euros : quel bail commercial privé va permettre de rentabiliser cet investissement public fait avec les prélèvements sur le budget de fonctionnement de la commune d’Ecouen et des subventions qui ont été extorquées de façon ILLEGALE ?

Reportage photo du 1er juillet 2019 2

Tout le haut du parc public municipal est maintenant détruit pour privatiser la Maison des Solidarités en hôtel-restaurant.

L’empiètement va au-delà des limites tracées dans le PLU.

Jusqu’où ira-t-il ? Quelle compensation la municipalité va-t-elle proposer ?
Le terrain public – inconstructible en lisière de forêt d’Ecouen – de l’ancien Château d’Eau qui vient d’être détruit ?

Reportage photo du 1er juillet 2019 3

L’empiètement sur le haut du parc municipal public Charles de Gaulle s’accroît encore, bien au-delà des limites tracées dans le PLU.
Où s’arrêtera-t-il ?

efficitur. id, dolor. suscipit velit, commodo ante. vulputate,